Le ventre des femmes

Pubblicato: 3 maggio 2017 in RACCONTI

L’Etat colonial s’est immiscé jusque dans la gestion du ventre des femmes »

Françoise Vergés

Cela ne va pourtant pas affecter la théorie et la manière dont le féminisme français analyse la condition des femmes. Cette idée de sororité générale, – « nous sommes toutes sœurs »-, sera reprise aux Etats-Unis. Injonction à laquelle les femmes noires, latina ou indiennes répondront en expliquant que nous ne sommes pas tout à fait sœurs, parce que pas tout à fait dans la même situation. Rappelons que le féminisme naît avec l’anti-esclavagisme. Avec cette analogie : nous sommes les propriétés de nos maris et de nos pères, comme le maître est propriétaire de son esclave. Ce qui leur permet de développer une critique du patriarcat. Ce qu’elles oublient là-dedans, c’est la dimension raciale.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...